Grand Hôtel Régnier


C’est par une matinée grise et pluvieuse que nous prenons la direction du Grand Hôtel Régnier, cet ancien hôtel de luxe construit en 1904 a connu de très belles années avant d’être abandonné au début des années 2000 attendant depuis un éventuel repreneur.

Un rapide tour des extérieurs afin de localiser une entrée, nous ne perdons pas une minute pour nous introduire dans l’hôtel tout en faisant très attention à nos pas, le sol étant manquant par endroit. De plus, nous savons que le voisinage a pour habitude de guetter les allées et venues dans l’hôtel.

Grand Hôtel Régnier - Miroir, mon beau miroir Grand Hôtel Régnier - Etage 3 étoiles

Comme à notre habitude, nous prenons directement la direction des étages, nous constatons sur notre chemin la dangerosité du lieu, à de nombreux endroits des trous dans le plancher et des infiltrations jusqu’au rez-de-chaussée. Nous entendrons la pluie tomber et ruisseler tout au long de la visite, cette averse matinale aura vraiment rajouté un certain charme à notre exploration. De l’âge d’or de ce magnifique hôtel il ne reste que guère d’éléments et surtout dans les étages, très vides. Nous avançons de pièces en pièces où les murs nous proposent plus de matière que les éléments se trouvant à l’intérieur. Nous parcourons les différents étages plutôt rapidement, une partie n’étant plus accessible sans danger.

Grand Hôtel Régnier - En cuisine Grand Hôtel Régnier - Salle de (déca)danse

De retour au hall d’entrée nous prenons la direction de la salle de réception en marquant un arrêt par les anciennes cuisines, où l’eau de pluie est venue remplir une ancienne machine et qui déborde de plus en plus à chaque goutte. Nous arrivons ensuite dans la superbe salle de réception, où murs et plafonds nous laissent imaginer le charme d’antan. Au fond, trône encore l’ancien piano dont la vie risque d’être écourtée par le plafond juste au dessus en train de se décomposer. En se rapprochant de ce dernier nous découvrons une autre salle, où le magnifique plafond accompagné d’une verrière sont, malgré cette décrépitude, encore sublimes. La visite terminée nous ne tardons pas pour quitter les lieux ayant un planning un peu serré pour le reste de la journée. Comme d’habitude retrouvez l’intégralité dans nos galeries respectives via les liens ci-dessus.

Accéder à la galerie » Kheiz // Gibs