Hôtel JA


Cette fois-ci, nous nous retrouvons dans un hôtel que nous étions déjà venus repérer quelques jours auparavant pour trouver un accès. Même si ce dernier avait déjà été refermé a plusieurs reprises pour éviter le passage de visiteurs indésirables, les escaladeurs médiocres que nous sommes avons réussi à rentrer sans trop de soucis, mais surtout sans rien dégrader, car nous sommes pour la pratique d’un urbex propre.

Hôtel JA - Restauration  Hôtel JA - Vue des cuisines

Ce bâtiment doit être réhabilité dans un futur proche pour accueillir des logements mais à l’heure actuelle, rien n’a l’air d’avoir été entrepris, si ce n’est des marquages à certains endroits. Nous commençons donc par un tour au rez-de-chaussée, vidé de son contenu, mais la taille des pièces ainsi que les brochures trouvées sur places nous indiquent qu’il s’agissait de l’espace restauration. Nous descendons ensuite au sous-sol où se trouvaient la cuisine ainsi que la chaufferie. Les cuisinières sont toujours là malgrès qu’elles aient été éventrées et pour ce qui est de la chaufferie, certains éléments semblent avoir disparu. Un feu avait aussi eu lieu dans cette partie du bâtiment et des documents d’archives étaient en partie calcinés.

Hôtel JA - Entrée Interdicte  Hôtel JA - De dehors

Nous prenons ensuite la direction des étages afin de visiter les chambres, le peu de mobilier qu’il devait rester était répandu sur les paliers et une bonne partie des portes ont été utilisées pour créer une barricade bloquant l’accès au dernier étage. Seules quelques chambres possèdent encore des matelas, ayant surement été utilisés lors d’occupations par le passé, les squatteurs se sont même organisé un petit repère, avec des matelas et une table, qui était d’ailleurs recouverte de bouteilles de bières et de bougies. Les tags eux par contre sont omniprésents que ce soit dans les pièces, dans les couloirs et même au plafond. Nous regagnons ensuite l’entrée et nous avons tenté de rentrer dans le petit pavillon abandonné situé à quelques mètres de l’hôtel, mais sans succès, ce dernier était bien mieux condamné. Peut-être l’occasion d’une prochaine visite d’ici quelques mois.

Accéder à la galerie »

  • Pigistogr@phe

    En plein travaux, malgré un passage rien qui ne reste de bien intéressant… Trop tard pour moi !

    • Kheiz

      Déjà avant que les travaux ne démarrent le spot n’était plus spécialement intéressant, beaucoup trop tagué et « retourné » à mon gout.