Discothèque de la chanteuse


Suite aux indications d’un ami, notre exploration du jour nous a conduits à visiter une ancienne boite de nuit. Grâce à un repérage virtuel des lieux nous avions déjà une idée du point d’entrée, mais nous avons été surpris de constater que cela serait encore plus facile que prévu étant donné que la porte n’existait plus, laissant ainsi libre accès à l’établissement.

Discothèque de la chanteuse - La Piste  Discothèque de la chanteuse - Interdiction

Revers de la médaille, tout a été pillé, dévasté et tagué, avec pour seules rescapées quelques affiches sur les murs. Autant vous dire que le changement est brutal quand pour seuls éléments de comparaison vous avez les photos d’époque de la page Facebook de la discothèque, l’heure n’est plus à la fête dans ces lieux. Nous ne nous sommes donc pas attardé dans cette zone du bâtiment et passons directement aux sous-sol, où là aussi il ne restait guère d’éléments encore debout. Seule la pièce du fond, encore remplie de billes de polystyrène qui devaient être utilisées lors des soirées mousse a attiré notre attention.

Discothèque de la chanteuse - Photo souvenir  Discothèque de la chanteuse - Extérieurs

De retour ensuite dans les étages mais cette fois-ci dans la partie utilisée par le staff de cette discothèque, avec la découverte d’un véritable lieu d’habitation, mais lui aussi complètement vidé et tagué avec seulement d’anciens flyers, avec des tarifs encore en francs, jonchant le sol. Nous accédons donc au toit, où nous profitons d’une vue imprenable pendant quelques instants avant de faire chemin inverse pour retourner à la voiture.

Accéder à la galerie »